#PépiteChallenge

Pépite Sexiste a lancé un challenge en Juin 2020 : déconstruire certains stéréotypes et clichés sexistes via des illustrations, vidéos ou tout autre support.

En tant qu’agence de communication, nous pensons qu’il est de notre devoir de faire changer les mentalités et la vision genrée limitée que l’on retrouve dans le monde de la publicité et du marketing.
Ainsi nous avons décidé de participer au #PépiteChallenge ! Retrouvez notre série d’illustrations qui déconstruis ces stéréotypes.

Stéréotype 1 :

Rose pour les filles, bleu pour les garçons !

Homme et femme habillés en rose et bleu se tapant dans la main

Combien de fois avez-vous vu des jouets, des vêtements, des livres, des personnages de dessins animés féminins représenté.es en rose ? Oh vous n’y avez pas réellement fait attention ? Cela veut dire que le marketing a bien fait son matraquage publicitaire pendant toutes ces années et que ces pratiques sont entrées dans les mœurs

En effet le plus souvent, lorsque l’on s’adresse à la gente féminine, la publicité à tendance à abuser de la couleur rose (c’est presque devenu un réflexe !). Ainsi, cette couleur associée « aux filles », est peu présente, voire bannie du catalogue de la gente masculine (rose ≠ virilité), qui va être souvent représentée par la couleur bleu.

Mais pourquoi en faire tout un plat pour de simples couleurs ? Parce que ces stratégies de marketing impactent les enfants dès leur plus jeune âge, leur imposant un carcan et les bridant dans leur propre construction… (et aussi parce qu’on en a marre de voir « bonne fête maman » écrit en rose avec des réductions sur des aspirateurs, ou bien « bonne fête papa » écrit en bleu associé à une pub de t-shirt « Papa est mon super-héros… Par exemple ! )

La solution ? Et si le marketing changeait pour laisser place à la neutralité ? Ainsi qu’importe le genre, nous aurions la possibilité de choisir nous même et les codes couleurs ne nous seraient plus imposés.

Stéréotype 2 :

Les poils, les bourrelets, les vergetures, les rides, et les cheveux blancs c’est pas beau sur une femme !

Femme ronde en maillot avec des vergetures

Et oui ! L’image de la femme dans le monde de la publicité doit être parfaite ! Quitte à retoucher les photos à outrance pour que le mannequin ait des proportions inhumaines… Combien de pub voyez-vous avec des femmes non retouchées ? Ressemblent-elles à celles que vous croisez dans la VRAIE vie ?

Pour rappel, toutes ces images retouchées provoquent (même inconsciemment oui, oui) beaucoup de complexes chez les femmes vis-à-vis de leur corps. La peur de vieillir, de ne plus être séduisante, vouloir rentrer absolument dans des standards de beauté dictés par notre société (quitte à maltraiter le corps…)

Il serait temps de mettre en lumière le VRAI corps des femmes. Un corps qui a une histoire et qui change avec le temps.
Cela aiderait enfin à s’accepter un petit peu mieux, vous ne croyez pas ?

Idée de la peinture sur les vergetures : Zinteta

Stéréotype 3 :

Il existe des métiers féminins (caissière, infirmière…) et des métiers masculins (pilote, pompier…)

Homme esthéticien et femme bouchère

Souvent, dans les publicités, on retrouve des catégories de métiers associées aux sexes. Pourtant, les métiers dépendent des capacités et des compétences de chacun.

Ces stéréotypes sont profondément ancrés dans notre société et ferment des portes lors de la recherche d’une voie professionnelle. Combien de talents sont ainsi perdus ? Pourquoi ne pas profiter de l’espace médiatique que représente la publicité pour mettre en avant la diversité au sein de tous les métiers ?

Stéréotype 4 :

Les hommes doivent être courageux, musclés, sûrs d’eux et riches

Jeune homme timide rougissant

Tout comme les femmes, l’image des hommes dans la publicité à la peau dure !

Bien qu’ils soient moins dégradants, l’impact de ces stéréotypes n’en est pas moins néfaste pour le développement et la confiance en soi.

Pourtant, les hommes aussi ont le droit de montrer leurs sentiments, d’échouer et de ne pas être parfaits.

Stéréotype 5 :

Il existe des jouets pour garçons et des jouets pour filles !

Petite fille déguisée en pirate jouant avec un petit garçon avec une poupée

Avez-vous remarqué que les rayons des magasins de jouets sont divisés pour la plupart par genre ?

Peut-être serait-il plus pertinent de trier les jouets par catégorie (jeux de société, jeux créatifs, jouets figurines… etc) ?
Ainsi on pourrait choisir le jouet en fonction de ce que l’enfant aime et non parce qu’il était dans le rayon « filles » ou « garçons ».

Et si on passait à votre projet ?

Un peu plus de réalisations ?